Alfresco Community 3.3 dote les développeurs d’une nouvelle plate-forme de services de contenu

Cette dernière version d’Alfresco Community, disponible en téléchargement, inclut CMIS 1.0, des intégrations avec Google Docs et IBM Lotus, ainsi qu’une gestion optimisée du contenu web et du mode collaboratif

Alfresco Software, acteur majeur de la gestion de contenu d’entreprise (ECM) Open Source, annonce la disponibilité en téléchargement d’Alfresco Community Edition 3.3. Cette version comprend une gamme complète de services de contenu pour les développeurs, dont notamment des services d’intégration avec les outils sociaux IBM Lotus, ainsi que la pré-version d’une future intégration avec Google DocsTM. Proposé sous licence LGPL et riche de perfectionnements apportés à ses fonctionnalités de gestion de contenu documentaire et Web (WCM), Community 3.3 est aussi le premier outil ECM à permettre aux développeurs de déployer des applications mettant à profit les standards Open Source CMIS 1.0.

Sur Tweeter : Alfresco Community 3.3 dote les développeurs d’une plate-forme de services de contenu – à télécharger dès à présent sur Tweet this: #Alfresco Community 3.3 delivers content services platform for developers. Download now at http://bit.ly/alf33

« De la conformité à la spécification CMIS 1.0 à la licence LGPL, Community 3.3 propose des nouveautés qui vont permettre une diffusion encore plus large de la version communautaire d’Alfresco, et conforter ainsi notre présence sur le marché de l’ECM Open Source Alfresco », souligne John Newton, CTO d’Alfresco Software. « Les services de contenu optimisés d’Alfresco Community 3.3 vont permettre aux entreprises de mieux gérer leur présence sur le web, avec des outils conçus pour simplifier le processus de création d’applications web riches en contenu, grâce notamment à la spécification CMIS. »

Alfresco Community Edition 3.3 intègre les nouveautés et améliorations suivantes :

Services de contenu – Fonctions phares de gestion de contenu, via un moteur d’exécution CMIS en libre distribution, autorisant les développeurs à incorporer aisément des services de contenu dans leurs applications :

  • Conformité CMIS 1.0 – Depuis plusieurs années, Alfresco joue un rôle de premier plan dans l’élaboration de standards Open Source. Alors que la spécification CMIS est en passe de devenir officiellement un standard sur le marché, Alfresco est le premier éditeur ECM à lancer une implémentation de CMIS 1.0 conforme à 100%. 
  • Services d’édition de contenu intégrés – L’édition en contexte permet à des auteurs de contenu non technique de modifier ce contenu directement à partir de la page web. Alfresco Community 3.3 intègre également WEF (Web Editor Framework), un framework JavaScript côté client qui, par la génération d’une barre d’outils et de commandes associées, est conçu pour permettre aux développeurs d’étendre, le cas échéant, certaines fonctionnalités en contexte. WEF autorise également les développeurs à créer et regrouper facilement des modules externes et extensions dans une optique de gestion simplifiée et d’interopérabilité.
  • Reformatage de contenu – Avec la fonction de mise en forme automatisée du contenu, les développeurs ont la possibilité de créer des solutions facilitant le reformatage de contenu pour le web. Ils peuvent se servir de règles automatisées et s’appuyer sur des modèles FreeMarker et XSLT existants afin de formater leur contenu pour des canaux de diffusion multiples.
  • Réplication de référentiel et développement Web – Alfresco 3.3 étoffe des outils de déploiement sophistiqués avec l’introduction de son service de transfert. Par son biais, les développeurs sont à même de créer des solutions assurant le transfert de contenu entre référentiels Alfresco, tout en préservant les structures de contenu et relations entre ces environnements. Ce service se révèle particulièrement utile pour les architectures WCM pour lesquelles Alfresco assure à la fois la création et la diffusion des composants de niveau.

Intégrations – Pour répondre aux impératifs des développeurs en quête de plateformes standard pour la fourniture de services de contenu :

  • IBM Lotus – Reposant sur la « pré-version technologique » de l’intégration entre Alfresco et les logiciels IBM Lotus (Lotus QuickrTM, Lotus ConnectionsTM et Lotus NotesTM), cette intégration constitue une plate-forme plus ouverte et une solution plus complète que Microsoft SharePointTM.
  • Google Docs – L’intégration d’Alfresco avec Google Docs dote les utilisateurs de fonctions d’édition en ligne très complètes, rendant superflu le recours à des applications bureautiques telles que Microsoft OfficeTM pour la modification ou l’actualisation de contenu. Cette intégration, qui sera présentée en avant-première à l’AIIM Expo, sera mise à la disposition de la communauté Alfresco dès le mois de mai, en téléchargement.

Collaboration – Parmi les perfectionnements apportés à Alfresco Share, la plate-forme collaborative de gestion de contenu d’Alfresco :

  • Accès au contenu à l’échelon du référentiel tout entier – Les utilisateurs Alfresco Share peuvent désormais explorer le référentiel de gestion documentaire (DM) au même titre que les sites consacrés au projet ou collaboratifs. De nouvelles fonctionnalités leur garantissent un contrôle intégral des autorisations et l’accès aux outils DM.
  • Règles de contenu automatisées – Alfresco Share intègre désormais une nouvelle interface de règles et de scripts, permettant aux administrateurs d’automatiser les opérations sur le contenu (transformation, déplacement, copie, notification, etc.). Alfresco 3.3 autorise de surcroît les utilisateurs à définir une bibliothèque de règles et à relier ces dernières à un espace donné en vue de leur exécution automatique.
  • Listes collaboratives – Ces listes procurent aux utilisateurs un mécanisme pour le suivi de listes d’éléments dans le contexte d’un projet. Elles peuvent être utilisées à diverses fins (tâches, questions, opérations à faire, contacts) et complétées facilement.
  • Recherche de type Google – Les utilisateurs bénéficient d’une fonction de recherche avancée, de type Google, leur permettant d’interroger des champs tout en effectuant en parallèle des recherches de texte ; ils ont par exemple la possibilité de rechercher les documents d’un auteur donné créés à partir d’une date bien précise et contenant un certain texte.
  • Licence Open Source adaptée aux besoins – Avec Alfresco Community 3.3, le référentiel Alfresco passe sous licence LGPL, autorisant les développeurs à intégrer Alfresco à leurs solutions sans remettre en cause le modèle économique ou les conditions de licence en place.

Pour en savoir plus :

  • Alfresco Community Edition 3.3 disponible en téléchargement à l’adresse http://bit.ly/alf33 Découvrez en avant-première Alfresco Community Edition 3.3 dans le cadre d’un séminaire web à la demande à l’adresse
  • Retrouvez-nous, du 20 au 22 avril à AIIM Expo (Philadelphie) sur le stand Alfresco n°2139, et découvrez en avant-première l’intégration avec Google DocsTM.

Le système ECM Open Source d’Alfresco est aujourd’hui largement adopté à l’échelon mondial avec plus de deux millions de téléchargements d’Alfresco Community Edition. Destinée à la communauté Alfresco, Alfresco Community Edition est une version téléchargeable et utilisable gratuitement, développée sur une pile Open Source, s’exécutant sous Windows, sous Linux ou sur Mac. Les membres de la communauté Alfresco partagent leurs connaissances sur le wiki et les forums Alfresco et publient leurs contributions sur Alfresco Forge.