NEWS - HYBRID ECM PLATFORM INNOVATION!

Ce sont les résultats livrés par Alfresco dans une analyse comparative

Il est possible d’économiser jusqu’à 96% sur une solution ECM avec un environnement Open Source

Alfresco Software, Inc., acteur majeur de la gestion de contenu d’entreprise (ECM) Open Source, publie aujourd’hui une analyse comparative des tarifs appliqués aux logicielsECM, intitulée Alfresco Total Cost of Ownership (TCO).Ce livre blanc révèle, à partir des prix publics pratiqués par un certain nombred’éditeurs, qu’il est possible d’économiser, dès la première année d’implémentation (surla base d’une configuration pour 1000 utilisateurs), jusqu’à 89 % du coût d’un investissement SharePoint et jusqu’à 96 % du coût d’autres solutions ECM en leur préférant le logiciel Open Source Alfresco ECM. Le livre blanc permet ainsi de décrypter les subtilités tarifaires des logiciels ECM propriétaires, en démontrant que le choix et la mise en oeuvre d’une solution ECM Open Source peuvent rimer avec transparence et économies.

Jonglant avec des budgets informatiques se réduisant comme peau de chagrin, les entreprises sont tenues d’être plus performantes avec moins de ressources. Le livre blanc d’Alfresco leur donne des clés pour réduire les coûts, privilégier la simplicité et élargir l’éventail de choix qui s’offre à elles en évaluant le coût réel d’implémentation des solutions EMC/Documentum, OpenText, Microsoft SharePoint et Alfresco.

Aux côtés de ses partenaires Open Source comme Sun Microsystems et Red Hat, Alfresco défend une toute nouvelle manière d’établir un budget informatique. Hier encore, les projets se basaient sur d’onéreux matériels haut de gamme et des déploiements logiciels d’envergure, En conséquence, les achats pour la gestion de contenu dictaient la composition du reste de l’infrastructure informatique de l’entreprise. Aujourd’hui, l’Open Source permet de dégager les entreprises de cette contrainte, tant du point de vue matériel que logiciel, en les laissant libres de définir la composition et les modalités d’intégration de leurs infrastructures. Les budgets qui étaient engloutis par de faramineuses redevances de licence peuvent aujourd’hui servirune politique de réduction des coûts ou la réalisation de projets jugés jusqu’ici non viables sur le plan financier.

« Dans le contexte économique actuel, les DSI et responsables informatiques privilégient la réduction des coûts, couplée à un investissement minimal en amont et susceptible d’être imputé comme dépense d’exploitation et non d’investissement ; ils visent également la simplicité et la rapidité de déploiement, avec une valeur ajoutée immédiate », explique Denis Dorval, Vice-Président EMEA d’Alfresco Software. « L’Open Source s’inscrit au coeur d’une stratégie de réduction des budgets et du coût total de possession, en optimisant le matériel, les logiciels et les compétences existantes sans être tributaire d’un éditeur donné. »

« Les entreprises sont aujourd’hui non seulement déterminées mais contraintes de revoir les coûts de leurs infrastructures informatiques. Après avoir tiré d’énormes gains de productivité de l’utilisation de logiciels Open Source pour quelques applications spécifiques, les entreprises souhaitent à présent pouvoir bénéficier de ces gains sur la globalité de leurs environnements informatiques », indique Jeff Wiss, responsable Groupe Bases de Données chez Sun Microsystems. « Les solutions technologiques Open Source procurent aux DSI un choix et une interopérabilité sans égal, tandis que les directeurs financiers s’y retrouvent en terme de budget. »

Pour télécharger le livre blanc Alfresco sur le Coût Total de Possession ou en savoir plus sur la réduction de coût de votre déploiement ECM, consultez :
http://www.alfresco.com/products/whitepapers/