Accéder au contenu principal

Témoignage client : Centre de recherche de la NASA de Langley

Home >> Customers Stories >> NASA Langley Research Center

Le centre de recherche de la NASA de Langley est le plus ancien des centres de recherche de l'agence spatiale américaine. Il se consacre principalement à l'aéronautique, à l'aéroacoustique, aux tests structurels et à la recherche pour les départements de la NASA.

Enjeu

Le centre de recherche de la NASA de Langley mène chaque année plusieurs centaines de tests qui visent à renforcer la sécurité et l'efficacité des avions et engins spatiaux. Ces tests, effectués par différentes équipes d'ingénieurs, chercheurs, techniciens, managers et clients, reposent avant tout sur la collaboration ; les équipes doivent pouvoir partager leurs idées et accéder aux documents de test des différents intervenants.

La NASA a conçu à cet effet un portail collaboratif, aeroCOMPASS, qui a permis à Langley de créer des sites individuels par équipe pour partager et commenter les documents, notes et autres fichiers de recherche. 10 ans après sa mise en place, le système aeroCOMPASS était totalement dépassé et ne répondait plus aux contraintes de sécurité strictes de la NASA.

Avec plus de 800 sites existants, la NASA devait faire évoluer aeroCOMPASS vers un nouvel environnement de collaboration et de gestion des documents, en conservant l'aspect et la simplicité d'utilisation du système précédent, mais en optant pour une architecture plus sécurisée et moderne.

Solution

Alfresco Share fournit aux collaborateurs de la NASA les sites collaboratifs par équipe qu'ils ont l'habitude d'utiliser dans aeroCOMPASS, mais avec davantage de fonctionnalités et de sécurité. Un tableau de bord personnel permet aux utilisateurs de visualiser facilement les nouveaux documents, images ou vidéos ajoutés à leurs sites et les membres de l'équipe qui y ont accès. Dans chaque site d'équipe, les utilisateurs peuvent créer et partager des listes d'éléments et activités.

Le code logiciel open source d'Alfresco Share permet au service informatique de la NASA de personnaliser facilement la plateforme selon ses besoins spécifiques. L'aspect et le fonctionnement de l'interface utilisateur personnalisée étant similaires à ceux du système précédent, la plateforme a été adoptée très rapidement et facilement.

Alfresco Share s'intègre au système d'authentification OpenSSO / OpenAM de la NASA et les utilisateurs utilisent la technologie d'authentification unique (SSO) pour accéder aux sites aeroCOMPASS d'Alfresco Share. Les intervenants extérieurs au centre de recherche de Langley sont invités à rejoindre le site d'une équipe via le système de gestion des comptes et d'authentification de la NASA. Ce système permet au centre de recherche de Langley de s'assurer que les différents utilisateurs disposent des autorisations nécessaires pour accéder aux données sensibles.

Bien qu'Alfresco ne soit pas utilisé pour gérer les informations classifiées, la NASA utilise la plateforme pour la gestion des données sensibles, non classifiées (ou SBU). Sur ces sites, les managers ont la possibilité de personnaliser certaines pages pour y faire figurer en jaune la mention « SBU ». Cette bannière jaune signale aux utilisateurs les données sensibles.

« La capacité offerte aux administrateurs de personnaliser chaque site a été très utile », explique Dave Cordner, Chief IT Architect au centre de recherche de la NASA de Langley. « Certains utilisateurs sont membres de plusieurs centaines de sites et passent constamment de l'un à l'autre. Cette personnalisation les aide à se repérer et à savoir où ils se trouvent. »

Résultats

Aujourd'hui, l'entrepôt Alfresco contient 2.5 To d'informations au sein de la bibliothèque de documents et compte plus de 400 utilisateurs qui accèdent à la plateforme, soit une hausse de 20 % en termes d'adoption par rapport au déploiement initial il y a deux ans.

« Des utilisateurs de tous profils se connectent à la plateforme, notamment des chercheurs, des ingénieurs de Lockheed Martin et des chercheurs qui veulent monter des équipes, » indique Dave Cordner. « Lorsqu'ils accèdent au système, tous leurs documents et supports de recherche sont disponibles. »

La flexibilité de l'architecture open source et le modèle de licence qui permet aux administrateurs de ne pas avoir à gérer les utilisateurs individuellement sont les autres avantages majeurs de la plateforme Alfresco. Ils permettent de gagner du temps et garantissent que le contenu collaboratif est accessible à tout moment.

« Nous n'avons pas à gérer individuellement chaque utilisateur, c'est très commode », indique Dave Cordner. « À mesure que le taux d'activité augmente, nous pouvons intégrer facilement de nouveaux utilisateurs et mettre à niveau notre package de support. »

La NASA effectue actuellement la mise à niveau vers Alfresco 4.2, afin d'optimiser ses fonctionnalités de recherche. Par la suite, elle espère intégrer la plateforme Alfresco aux technologies mobiles pour bénéficier de fonctionnalités d'accès à distance et sur les appareils mobiles tels qu'iPads, iPhones et tablettes Android. L'environnement et le processus d'authentification SSO actuels de la NASA empêchent les utilisateurs d'exploiter les fonctionnalités mobiles d'Alfresco.

« Nos ingénieurs et chercheurs plébiscitent Alfresco pour les sites d'équipe et la simplicité des fonctionnalités collaboratives », explique Dave Cordner. « Ils stockent leurs fichiers personnels en local sur leur ordinateur et les documents d'équipe dans Alfresco, ce qui simplifie les choses et permet à tous d'être plus productifs. »

«  Des utilisateurs de tous profils se connectent à la plateforme, notamment des chercheurs, des ingénieurs de Lockheed Martin et des chercheurs qui veulent monter des équipes. Lorsqu'ils accèdent au système, tous leurs documents et supports de recherche sont disponibles. »


— David Cordner, IT Architect, Direction de la recherche